Sisters Royale : Five Sisters Under Fire, Présentation rapide

Publié le .

Jeux vidéos Sisters Royale
Sisters Royale : Five Sisters Under Fire, Présentation (...)

Sisters Royal est le dernier SHMUP d’Alfa System. Il est sortie récemment, fin janvier 2020 sur PS4 et Switch. Ce jeu était disponible sur Switch au japon depuis 2018. Tout ça en dématérialisé. Apparement, il existe une version physique japonaise et une version physique faite par les allemands de Strictly Limited game. Voici le lien pour la Switch et pour la PS4. Ce sont les liens vers les éditions limitées collectors avec des goodies. Ils éditent aussi le jeu seul pour chacune des plateformes citées.

Pour infos, le jeu supporte le français. Avec quelques petites fautes !

Petite originalité, il s’agit d’un SHMUP pédestre. Ceci a permit aux développeurs de proposer quelques petites choses intéressantes en terme de gameplay. J’y reviendrais plus tard.

Le pitch

5 soeurs sont amoureuses du même ange. Cet ange est Yashin. Elles se battent pour son coeur et se marier avec lui. Bref l’histoire, perso je m’en fout un peu. J’ai désactivé l’apparations de scènettes qui racontent l’histoire. Je veux jouer, pas que l’on me raconte une histoire. Quand je veux que l’on me raconte une histoire, je regarde une série ou un film. Ou bien encore, je prend un livre.

Bref, l’histoire, on s’en fout. Mais elle permet de poser une thématique et des univers. un par soeur et ça c’est bien je trouve.

L’esthétique

L’esthétique du jeu est plutôt original dans le milieu du SHMUP pour ce que je m’y connais. On est loin de l’univers guerrier d’un Battle Garrega, plus proche d’un mushihimesama pour le côté ado dans un univers fantaisie. Bon, sans coléoptère. certes...

Voici l’écran de sélection des personnages. Il y en a 6 alors que plus haut, je parlais de 5 soeurs ! En effet, le sixième personnage est une sorcière, je crois. On peut l’acheter en addon.

Les personnages qui permettents la sélection fait penser à des Betty Boop. Elles à la fois sexy et proportionnées comme bébés pour les rendre trop kawaii. Vous connaissez maintenant l’origine de ce genre de dessin que vous pensiez certainement d’origine japonaise ;-)

Pour rester dans le théme des gens sexy et des coeurs, car il ya des coeurs dans ce jeu, voici une photo de moi avec un fromage en forme de coeur.

Le gameplay

Le jeu se joue avec 3 boutons : un tir, une bombe et une invocation. En frôlant les boulettes adverses le tir devient plus puissant. Et je crois qu’un multiplicateur des points pouvant aller jusque 8 augmente aussi. Il y a aussi des fées cachées qui apparaisse en tirant à des endroits précis ou en bombant. Lorsque l’on absorbes les fées les multiplicateurs semblent mulitipliés par 2 et montent jusque 16. Bref, pour que ce soient plus parlant, voici le premier stage en mode normal avec chacun des personnages. Je laisse un peu de temps au début pour que vous puissiez voir la présentation des différentes arme du personnage sélectionné. Notez que la hurtbox est un point lumineux au niveau du cou.

Bon, ce n’est pas du tout des tutos sur comment marquer pleins de points au niveau un. Mon but était de montrer toutes les armes de chacun des personnages. Du coup, je fais des choses inutiles et stupides !

Attention, les vidéos ne sont pas travaillées. Je n’ai pas eu le temps. Elles sont un peu brut, mais ça permet de voir un peu la navigation ;-)

Pour voir un run complet, rien de mieux que le 1 sissy du SEA !

Si vous avez regardé le 1 Sissy, vous savez que chaque niveau à une thématique lié à la soeur dont l’âme fait office de boss à la fin. Sachez que cela influe sur le personnage... On glisse sur de la glace, on est emporté par le vent ou bien encore entouré de ténèbres... Bref, rien que pour ça, le jeu vaut le coup.

De base, il y a 3 niveau de difficultés "Easy", "Normal" et "Hard". J’ai entre aperçu une option "Manic" dans les options. Je n’ai pas testé. Je verrais plus tard.

La musique

Vous avez pu vu faire votre opinion vous même en regardant une ou plusieurs vidéos de cet article. Personnellement, j’aime bien ! Elles sont un peu enfantine ou naïves, mais je trouve ça rafraîchissant. Et, très important pour moi, le son est bon.

Petites choses que j’aime bien !

Lorsque l’on bat son record à un niveau, c’est indiqué dans le récap de fin de stage.

Lorsque l’on bat son record total avec un perso, c’est indiqué dans le récap de fin de jeu.

Conclusion

C’est un jeu sympathique. Je le trouve beau ! Il n’est pas forcément fantastique en mode survie, mais je pense qu’en creusant le système de scoring, il y a de quoi s’amuser. Je recommande ce jeu pour une quinzaine d’euros. Je le recommande également au débutant ou au joueur "Casual" ! Bon, en fait, c’est mon SHMUP favori de ces derniers mois !!!! Du coup, j’ai acheté l’édition collector pour avoir le poster et les autres goodies ! Mais, shut, ne le dites pas, sinon, je vais passer pour un gogo !

Vous avez aimé ? Partager !

Twitter Facebook Google Plus Tumblr Linkedin
Cet article à 1 article connexe :